La recherche pour soulager


 Créer une unité
 de recherche clinique





Donner une nouvelle impulsion à la recherche pour La Teppe


L’épilepsie est la maladie neurologique la plus fréquente après la migraine. On estime à environ 500 000 personnes touchées en France avec 33 000 nouveaux cas chaque année. C’est une maladie qui touche tous les âges, avec une fréquence plus élevée chez les enfants et les sujets âgés. Dans 75 % des cas, la maladie s’est installée avant 18 ans.

L’épilepsie confère 2 à 3 fois plus de risque de décès prématuré par rapport au reste de la population. Les médecins disposent de nombreux médicaments mais aucun n’est aujourd’hui curatif. Les médicaments antiépileptiques visent à empêcher les crises en diminuant l’excitabilité neuronale. Dans 30 % des cas, les malades ne répondent pas de manière totale ou satisfaisante au traitement médicamenteux, on parle de pharmaco-résistance. D’où l’intérêt de mieux comprendre cette pathologie pour trouver de nouvelles voies thérapeutiques.
Une meilleure compréhension de l’épilepsie et de ses troubles associés est un besoin majeur pour trouver de nouvelles solutions préventives, curatives et moins invasives pour les patients.

 Réduire l’impact de l’épilepsie
sur la vie quotidienne 


La force de La Teppe

11 médecins, 4 neurologues, 1 plateau technique performant, 1 file active interne de 500 patients.
Les neurologues de La Teppe peuvent observer, sur un temps plus long qu’à l’hôpital de court séjour, une grande population de patients épileptiques (base de données) et tester les dernières thérapeutiques (médicaments, stimulation cérébrale, rééducation) dans un milieu écologique.


L'action

La création d’une unité de recherche clinique va permettre de donner une nouvelle impulsion à l’effort de recherche au sein de l’établissement. Aux professionnels de santé actuels, des postes complémentaires viendront compléter l’équipe médicale en place, coordonnée par le docteur Petit.
Cette unité aura vocation à porter les projets de recherche clinique, en assurer le suivi qualité et à promouvoir les résultats aux différents professionnels et partenaires. Ces thèmes de recherche ont pour but d’améliorer la qualité de vie des personnes souffrant d’épilepsie sévère, complexe avec troubles associés.

Les besoins

Les neurologues participent déjà à différents projets de recherche nationaux en lien avec les CHU. Pour que l’établissement puisse être promoteur de ses propres projets de recherche, il a besoin d’étoffer son équipe et de recruter un neurologue dédié assisté d’un attaché de recherche clinique.


 

Chef de projet

Le docteur Petit, neurologue, président
de la CME

Planning de réalisation

- 2017 : Mise en place de l'unité
de recherche et démarrage
des projets

Budget sur 5 ans

1 100 000 €





25, avenue de la Bouterne - CS 9721
26602 - Tain l'Hermitage Cedex
Tél.: 04 75 07 59 59
Mentions légales